Auteur : pascal Bernard

Budget participatif : valoriser l’art dans l’espace public

La municipalité de Villeurbanne lance son premier budget participatif en permettant à chacun.e de proposer des idées de création, d’aménagement ou d’équipement pour rendre la vi(ll)e plus agréable. Villeurbanne curiosités soutient la valorisation du patrimoine artistique villeurbannais par la création de “cartels” accompagnant les œuvres installées dans l’espace public >>>

Remonter le temps grâce à l’IGN

L’IGN propose plusieurs outils en ligne pour observer la France. Le portail national de la connaissance du territoire permet d’accéder à de nombreux fonds cartographiques et statistiques organisées selon des thématiques diverses… Le dispositif Remonter le temps permet plus particulièrement de comparer et superposer vues satellites, cartes anciennes et contemporaines >>>

Patrimoine disparu : les “Bornes du gymnase” de Bruno Yvonnet

En 1991, l’artiste lyonnais Bruno Yvonnet réalisa une œuvre d’art dans l’espace public à Villeurbanne pour accompagner la construction du gymnase des Gratte-Ciel. Dégradées par le passage du temps, les « Bornes du gymnase » sont arrachées entre 2015 et 2016 dans l’indifférence générale. Ne subsistent que le souvenir et quelques traces au sol >>>

Carte blanche #2 : Super Revolver et son journal de confinement

La deuxième carte blanche est dédiée à Jade Canard-Volland alias Super Revolver et à ses photos prises de fin octobre à début décembre. Un journal de bord de confinement prenant la forme d’un inventaire de formes et de couleurs saisis à Villeurbanne, dans un périmètre d’un kilomètre autour de Grandclément et au-delà >>>

Plaisir d’offrir, joie de recevoir : des idées cadeaux spécial Villeurbanne

Les fêtes de fin d’année approchent. Le soutien des créatrices et créateurs locaux, des commerces de proximité et des institutions culturelles s’avère plus que jamais nécessaire. Pour vous aider à faire votre choix, une sélection d’idées cadeaux spécial Villeurbanne et une liste non exhaustive d’adresses à connaître >>>

De la place de la Cité au rond-point du Totem 2/2

L’œuvre de Rougemont a donné son nom au quartier alentour, au point de faire oublier parfois la toponymie de la place. Avant d’être nommée Albert Thomas, elle pris le nom de Cité Napoléon au XIXe siècle puis de place de la Cité. Les cartes postales éditées entre 1900 et 1920 permettent de se replonger dans le passé >>>

De la place de la Cité au rond-point du Totem 1/2

Le Totem de Guy de Rougemont signale depuis 1981 l’une des entrées de Villeurbanne, il est devenu au fil des années un emblème de la ville connu de tous. Cette sculpture en forme de colonne au centre de la place Albert-Thomas a donné au fil des ans son surnom au quartier alentour et à plusieurs enseignes à proximité >>>

Carte blanche #1 : Lucile et la porte grise que personne n’ouvre jamais

“Carte blanche” est un nouveau format dédié à mettre en valeur la ville de Villeurbanne à travers les contributions d’invité.e.s : texte, photographie, œuvre graphique, enregistrement sonore… La première carte blanche est offerte à Lucile et son texte-poème sur “la porte grise que personne n’ouvre jamais” >>>

Quelques lignes à propos du rond-point des “deux maisons” d’Etienne Bossut

Un véhicule s’est encastré dans le rond-point des deux maisons. Très endommagée, l’œuvre d’Etienne Bossut a été enlevée. Contactée par e-mail, la mairie indique qu’à l’heure actuelle « aucune décision n’a été prise concernant sa remise en place ». Une expertise est en cours. Son état laisse présager le pire >>>

D’un théâtre à une piscine au musée, le destin de deux œuvres du XIXe siècle

“Gilliatt et la pieuvre” et “Persée et la Gorgone” sont deux sculptures du XIXe siècle exposées au musée des beaux-arts de Lyon. Du début des années 1930 à la fin des années 1990, ces deux œuvres étaient en dépôt à Villeurbanne et installées successivement dans le foyer du théâtre municipal puis au centre nautique Étienne-Gagnaire >>>